Le bilan comptable : comprendre sa décomposition pour une gestion financière prudente
Comptabilité

Le bilan comptable : comprendre sa décomposition pour une gestion financière prudente

Afin de gérer de manière efficiente une entreprise et être en mesure de prendre certaines décisions (procéder ou non à un investissement, le financer par emprunt ou sur fonds propres, améliorer son BFR, etc) la compréhension de la présentation du bilan comptable est cruciale.

Le bilan comptable est une représentation essentielle de la santé financière de l’entreprise, fournissant des informations clés sur ses actifs, passifs et capitaux propres. Etabli par un expert-comptable ou un directeur financier et certifié ou non par un commissaire aux comptes suivant la taille de l’entreprise, cette représentation de la situation financière de l’entreprise et ses codes de constitution sont les mêmes pour un arrêté annuel des comptes que pour une situation intermédiaire.

Dans cet article, nous nous intéressons aux détails de la présentation d’un bilan comptable, en explicitant les différentes parties le composant.

Comment se présente un bilan comptable ?

Le bilan comptable est l’un des trois états financiers clés d’une entreprise, les deux autres étant le compte de résultat et l’annexe comptable. Le bilan offre une vue instantanée de la situation financière d’une entreprise à un instant donné, généralement à la fin d’un exercice comptable. Il est nécessaire pour l’établissement de la liasse fiscale, pour que l’entreprise puisse répondre à ses obligations déclaratives fiscales.

Par convention, il est structuré en deux parties principales :

  • L’actif; les emplois des fonds disponibles, ce que possède l’entreprise. Selon l’Autorité des Normes Comptables (ANC), un actif est un élément identifiable du patrimoine ayant une valeur économique positive pour l’entité, c’est-à-dire un élément générant une ressource que l’entité contrôle du fait d’événements passés et dont elle attend des avantages économiques futurs.
  • Le passif; l’origine du patrimoine de l’entreprise, c’est-à-dire les ressources financière dont bénéficie société. L’ANC définit un passif comme un élément du patrimoine ayant une valeur économique négative pour l’entité, c’est-à-dire une obligation de l’entité à l’égard d’un tiers dont il est probable ou certain qu’elle provoquera une sortie de ressources au bénéfice de ce tiers, sans contrepartie au moins équivalente attendue de celui-ci

L’objectif principal du bilan est de démontrer l’équilibre entre les ressources de l’entreprise et les obligations envers les tiers.

Bilan actif

Les composantes du bilan comptable

Les actifs du bilan comptable

Les différents postes d’actif du bilan comptable représentant le patrimoine de l’entreprise, c’est-à-dire l’affectation des ressources, sont classés par ordre de liquidité, c’est-à-dire suivant leur capacité à être rapidement converti en trésorerie via l’encaissement des créances qu’ils constituent ou via leur cession.

L’actif du bilan comptable est divisé en trois catégories principales.

Les actifs immobilisés

En haut du tableau, les actifs immobilisés sont les éléments destinés à être utilisés de façon durable pour l’activité de l’entreprise, c’est-à-dire sur plusieurs exercices. Ils peuvent de nature incorporelle, comme les brevets, corporelles, comme un bâtiment, ou financier, comme des titres de participation.  Ils incluent principalement ;

  • les brevets, les marques, les fonds de commerce…
  • les locaux,
  • les terrains,
  • les équipements d’exploitation.

Les actifs circulants

Ce sont les actifs liquides ou ceux qui sont censés être convertis en espèces dans un court laps de temps, en principe moins d’un an. Ils incluent principalement ;

  • les stocks,
  • les créances clients,
  • les créances fiscales et sociales,
  • les acomptes versés aux fournisseurs

Les disponibilités

Enfin, tout en bas du tableau, on trouve les disponibilités, c’est-à-dire les montants à disposition sur les comptes bancaires, les espèces en caisse, mais également les placements liquides comme les valeurs mobilières.

Les Passifs du bilan comptable

Les différents postes du passif du bilan comptable représentant les ressources de financement de l’entreprise, sont classés par ordre de d’échéance, c’est-à-dire suivant leur exigibilité. 

Le passif du bilan comptable est divisé en trois catégories principales.

Capitaux Propres

Les capitaux propres représentent la valeur nette comptable de l’entreprise, calculée en soustrayant le passif total hors capitaux propres, qui appartiennent à l’entreprise, de l’actif total. Ils comprennent les investissements initiaux des propriétaires, ainsi que les résultats (bénéfices ou pertes) accumulés au fil du temps.

Les provisions pour risques et charges

En seconde partie se trouvent les provisions pour risques et charges, représentant des obligations de sortie de trésorerie futures probables dont le montant et surtout l’échéance ne sont pas déterminés. L’article 321-5 du PCG définit une provision comme « un passif dont l’échéance ou le montant n’est pas fixé de façon précise ».

Les dettes

Les dettes se trouvent en bas de page du passif du bilan comptable. Ces dettes regroupent des passifs non-courants, c’est-à-dire des dettes long terme, à payer sur une période prolongée supérieure à un exercice comptable (emprunts auprès des établissements bancaires, dettes rattachées à une société liée), et des passifs courants (comptes courants d’associés, dettes fiscales et sociales, rémunérations dues, dettes fournisseurs, etc), c’est-à-dire des dettes à court-terme, devant être remboursées dans un court délai, en principe à moins d’un an.

Actifs et passifs sont toujours égaux

Dans un bilan comptable, l’actif et le passif sont toujours égaux, c’est le principe de la partie double des écritures comptables : lors de l’enregistrement de chaque opération en comptabilité, le débit d’un compte correspond forcément au crédit du même montant d’un autre compte.

Ainsi, lorsque l’entreprise réalise des bénéfices, elle cumule des résultats qui représentent des sommes distribuables vis-à-vis de ses actionnaires. L’entreprise peut décaisser de la trésorerie pour acquérir un actif (investir) en vue d’améliorer sa productivité ou rembourser une partie de ses dettes.

Elle peut également faire le choix d’investir sans utiliser ses fonds propres, en souscrivant un nouvel emprunt bancaire.

L’Importance de comprendre la décomposition du bilan comptable

Le bilan comptable se différencie par du compte de résultat, qui ne couvre qu’un exercice comptable, par sa nature permanente. 

Le bilan comptable a pour vocation de présenter la santé financière d’une entreprise ainsi que sa solvabilité c’est-à-dire sa capacité à honorer ses obligations financières à court et à moyen terme. Mais il permet également des analyses financières approfondies de chaque composante en vue de permettre aux gestionnaires et aux investisseurs de prendre des décisions éclairées et stratégiques.

Voici quelques raisons clés pour lesquelles, les collaborateurs et associés du cabinet, en tant qu’expert-comptable, nous prenons le temps d’expliquer à nos clients la décomposition du bilan comptable :

  • Savoir analyser le Besoin en Fonds de Roulement 

Il est primordial de comprendre que générer des bénéfices comptables ne signifie pas nécessairement disposer d’une trésorerie suffisante. En effet, le compte de résultat comprend les revenus et les dépenses de l’entreprise du point de vue comptable.

Toutefois, les revenus et les dépenses ne reflètent pas nécessairement le calendrier des rentrées des liquidités (réalisation des créances) et des paiements des échéances.

Par ailleurs, le résultat comptable peut intégrer des éléments sans effet sur la trésorerie, comme la dépréciation et les gains ou les pertes sur la vente d’immobilisations.

Enfin, l’état des résultats ne fait pas rapport de toutes les opérations commerciales comprenant des liquidités.

Pour cette raison, l’analyse de la capacité de l’entreprise à générer du cash implique nécessairement une analyse fine de l’évolution de son besoin en fonds de roulement à partir de son bilan comptable.

  • Prise de Décisions Financières Éclairées :

En comprenant la répartition des actifs et des passifs, les dirigeants d’entreprise peuvent prendre des décisions informées sur l’allocation des ressources. Par exemple, en identifiant les actifs sous-utilisés, ils peuvent réaffecter ces ressources pour améliorer l’efficacité opérationnelle.

  • Gestion du Risque :

Une analyse approfondie du passif peut aider à évaluer le besoin en fonds de roulement de l’entreprise, les niveaux d’endettement et sa capacité à honorer les échéances futures. Cela est essentiel pour atténuer les risques financiers et maintenir une position financière solide.

  • Planification à Long Terme :

La compréhension des capitaux propres permet aux propriétaires et aux gestionnaires de planifier à long terme, en décidant s’il est approprié de réinvestir les bénéfices dans l’entreprise ou de les distribuer aux actionnaires.

Comment avoir une meilleure compréhension de votre bilan comptable ?

  • Formation et Sensibilisation :

Il est essentiel que la direction de l’entreprise mais également le personnel comptable ou non soient sensibilisés sur la signification et l’importance du bilan comptable afin de de contribuer à une meilleure prise de décision et à une gestion financière plus solide. C’est pour cette raison que le rendez-vous d’explicitation du bilan annuel avec votre expert-comptable est essentiel.

  • Mise à Jour Régulière : 

Assurez-vous que le bilan est mis à jour régulièrement pour refléter les transactions financières les plus récentes et avoir une vue actuelle sur la santé financière de votre entreprise. Pour cela, des outils digitaux de comptabilité performants sont nécessaires.

  • Logiciels de Comptabilité Intégrés :

L’utilisation de logiciels de comptabilité avancés, connectés en API à vos outils digitaux et collaboratifs comme celui utilisé par Houdart A&C permet de fluidifier l’alimentation de la comptabilité et facilite l’établissement d’une situation comptable et d’un bilan à tout moment, sans attendre la fin de l’exercice comptable. La réalisation d’un tableau de bord ou d’un tableau de flux de trésorerie peut être utile pour une analyse détaillée et pour une meilleure visibilité financière.

  • Consulter votre Expert-Comptable ou votre Commissaire aux Comptes : 

Chez Houdart A&C, nous prenons le temps, avec nos clients, d’analyser leur bilan, en tant que commissaire aux comptes ou expert-comptable, afin de tirer les analyses financières utiles de l’exercices écoulé ou en cours et de les assister dans leur prise de décision.

  • Analyse Comparative : 

Comparez le bilan de votre entreprise avec celui de concurrents ou du secteur pour obtenir des perspectives utiles sur leur performance financière au regard de la vôtre.

Étiquettes :  
avatar

À propos de l'auteur

Christophe est associé et co-gérant de la société Houdart Audit & Conseil depuis 2013. Il accompagne le développement du cabinet sur les nombreux secteurs où ce dernier dispose de compétences techniques spécifiques, auprès de clients recherchant réactivité et qualité de services. Appréciant le digital, il est en charge de la rédaction de contenu sur le site internet de l’entreprise.

Les associés